THE ELEPHANT IN THE ROOM – CIRQUE LE ROUX – BOBINO

affiche-def♥♥« The Elephant in the Room » singulier titre pour un singulier spectacle ! Il est né de l’imagination de quatre jeunes artistes issus des grandes écoles de cirque de Montréal et Bruxelles, déjà passés par les grandes scènes internationales. Leur concept? Fusionner arts du cirque, théâtre, comédie et music-hall dans un spectacle rendant hommage aux grands films hollywoodiens des années 30. On y croise dans un boudoir cosy un jeune dandy amateur de champagne et cigares, un serveur maladroit et fantasque, un homme fort et une femme fatale se jouant de ses trois prétendants.

Mais autant le confesser de suite, difficile voire impossible de résumer même grossièrement l’intrigue tant la trame narrative est brouillonne, confuse et quasi impossible à suivre… Où sommes-nous ? Quelles relations lient les personnages ? Que veulent-ils ? Que se trame-t-il ? Personnellement, j’ai renoncé assez vite à essayer de suivre le fil pour me concentrer sur l’esthétisme et les prouesses acrobatiques des quatre artistes. Et sur ce volet, coup de chapeau  ! On ne peut qu’admirer et applaudir nos quatre « performers » qui enchaînent avec beaucoup de maîtrise et de professionnalisme acrobaties, équilibres, portés, mains à mains, claquettes (!) et mât chinois dans un très joli final. Mention spéciale à Lolita Costet aussi bonne circassienne que comédienne, possédant une indéniable présence scénique. A noter aussi l’extrême soin apporté au décor bien mis en valeur par d’élégants jeux d’éclairages et aux costumes qui apportent beaucoup de charme et de fraîcheur à l’ensemble. Amateurs d’univers barrés, rétro et burlesques, allez découvrir cette première création du Cirque Le Roux qui sera en tournée partout en France en 2017. Découvrez les dates sur  http://www.cirqueleroux.com/fr.

Signé Elisabeth 

THE ELEPHANT IN THE ROOM  

Bobino, 14-20 rue de la Gaîté, 75014 Paris 

Du mardi au samedi à 19h.

Jusqu’au 14 janvier 2017

Durée : 1h20

winterfest-cirque-le-roux-170-croppedwinterfest-cirque-le-roux-158francesca-torracchi-4977francesca-torracchi-4974francesca-torracchi-2471

ICI LES AUBES SONT PLUS DOUCES – THÉÂTRE DOUZE

cache_2473534229-jpg♥♥♥ 1942. Un petit dépôt de chemin de fer dans un coin perdu de l’URSS est sous le commandement de Vaskov, adjudant-chef vieillissant et dévasté par les bleus de l’existence. Il vit désormais conditionné par le règlement militaire. Un jour, on remplace ses soldats trop bons vivants par des soldates : un peloton de jeunes filles âgées de 16 à 22 ans, pleines de vie et d’insouciance, très attachées à des préoccupations bien féminines en ces temps de guerre. Un jour, une patrouille allemande rôde dans les parages…

Roman de Boris Vassiliev, « Ici les aubes sont plus douces », est un classique de la littérature russe du XXe siècle. C’est une chronique douce amère sur l’engagement des femmes sur le front russe pendant la Seconde Guerre mondiale. Pour la première fois, il est adapté sur les scènes françaises de théâtre.

Si on regrette que le texte manque de consistance et de rebondissements avec néanmoins de beaux moments de grâce et d’émotion, la mise en scène de Marie Lauricella et Olivia Combes est originale, sobre et dynamique mêlant avec grâce et virtuosité vidéos, chants et chorégraphies. Les lumières judicieuses de Denis Koransky enveloppent avec magnificence le superbe décor de Lou Pfaffmann et soulignent les heures et les jours qui s’écoulent. Tous les acteurs – Guy Vouillot (en alternance avec Antoine Lelandais), Olivia Combes, Fanny De Rivoyre, Marie Lauricella, Claire Le Fouler, Anaïs Nicolas, Julie Martigny, Sabine Laurent et Philippe Caubère (voix off) – sont talentueux et authentiques dans la tragique cruauté du destin de ces combattants de l’ombre.

Voilà un spectacle hors norme ne ressemblant à aucun autre. A voir pour découvrir tous les arts de la scène et pour ne jamais oublier que les femmes ont depuis toujours joué un rôle marquant dans la grande Histoire.

Le regard d’Isabelle

ICI LES AUBES SONT PLUS DOUCES

Théâtre Douze – Maurice Ravel, 6 avenue Maurice Ravel – 75012 Paris

Jusqu’au 11 décembre 2016 du mardi au samedi à 20h30, le dimanche à 15h30.

Durée 1h30.

c-trouilhetc-trouilhet-3c-trouilhet-2

POUR UN OUI OU POUR UN NON – THÉÂTRE DE POCHE-MONTPARNASSE

aff-pour-un-oui3 C’est une histoire de mots. Une histoire d’amis. C’est l’histoire de trois syllabes qui détruisent deux amis. L’un se rend chez son ami : cela fait longtemps qu’ils ne se sont plus vus, eux qui sont amis depuis l’enfance, qui sont l’un pour l’autre des frères. Il voudrait une explication. Il obtiendra après insistance son explication : un jour, en lui parlant, il a dit quelque chose… il a employé une certaine expression… il a parlé sur un ton déplaisant… C’est de cela qu’ils parlent : de trois syllabes qui détruisent une amitié. Et ils parlent… Et ils s’affrontent. Ils se sont brouillés « pour un oui ou pour un non ». Rancœurs. Reproches. Et ils parlent encore… Vexations. Et ils parlent encore et encore…

Comment expliquer cette si grande différence d’âge (du moins apparente) entre les deux acteurs alors qu’ils se disent amis d’enfance ? Comment peut-on rester amis de longue date lorsqu’on a cumulé autant de rancœur l’un envers l’autre ? Comment une amitié peut battre en éclat pour un mot malheureux ? Et puis pourquoi un décor si blême alors que l’on devait se retrouver dans un intérieur ?

Dans la salle, malaise, ennui, rire (trois ou quatre spectateurs, pas plus). Décor blanc et lisse de Massimo Troncanetti, aussi glacial et austère que les étranges dialogues de Nathalie Sarraute mis en scène de Léonie Simaga de la Comédie-Française. Si Nicolas Briançon joue juste, Nicolas Vaude a des gestes désordonnés et des mimiques incompréhensibles. Quant à Roxana Carrara, son rôle lui fait quitter heureusement pour elle très vite la scène…

Sans doute n’avons-nous pas saisi la subtilité de la langue de Nathalie Sarraute. On a très vite décroché. Comme beaucoup de spectateurs d’ailleurs. Cela ne se dit pas. Désolée, nous aimons les beaux textes de théâtre mais certainement pas se prendre la tête « pour un oui ou pour un non ». Non cérébraux s’abstenir.

Le regard d’Isabelle

POUR UN OUI OU POUR UN NON 

Théâtre de Poche-Montparnasse, 75, boulevard du Montparnasse – 75006 Paris

Jusqu’au 26 février 2017.

Du mardi au samedi à 19h, dimanche 17h30.

Relâches exceptionnelles les 24 décembre 2016 et 1er janvier 2017.

Durée : 1h10

aff-pour-un-oui3

NATURELLEMENT BELLE – STUDIO HEBERTOT

affiche-naturellement-belle-studio-hebertot-web♥♥♥ Dans un monde superficiel et standardisé, deux employés (Rachel Pignot et Raphaël Callandreau) travaillent pour une agence dont l’objectif est d’embellir à tout prix « La Star ». Alors que tout les oppose, ils se voient confier une mission spéciale dont dépend leur avenir… Ils l’accompliront avec plus ou moins de zèle.

Avec humour et légèreté, « Naturellement Belle » aborde les thèmes du travail en entreprise, sa déshumanisation, la recherche effrénée d’une beauté absolue comme la quête artificielle du bonheur, le tout en chansons et duos aux couleurs des films de Jacques Demy.

On peut regretter l’absence d’un soupçon plus déjanté dans la mise en scène des différents tableaux mais on salue les brins de voix des deux comédiens et les paroles acidulées des chansons de cette véritable pépite théâtrale et musicale à l’ambiance un peu kitsch et décalée.

Mieux qu’une cure de jouvence, une vague de légèreté et de fraîcheur, d’optimisme et de talent souffle sur le Studio Hébertot. Courrez-y avant 1er janvier 2017 : à la sortie, vous vous sentirez naturellement bien !

Le regard d’Isabelle

NATURELLEMENT BELLE

Studio Hébertot, 78 Bis Boulevard des Batignolles, 75017 Paris.

Jusqu’au 1er janvier 2017.

Samedi à 17h, dimanche à 19h.

Durée : 1h15

UNE SOIRÉE AU PETIT CASINO….

♥♥♥♥ L’adresse, nichée au cœur de la très tranquille rue Chapon, entre Beaubourg et la place des Vosges, ne manque assurément pas de charme. Ouvert en 1969, ce temple du café-théâtre est devenu au fil des ans une véritable institution ! Passé la porte d’entrée, accueillis chaleureusement par la maîtresse des lieux, Hélène, on s’y sent presque comme à la maison: vestiaire au fond du couloir (on y enferme  votre sac en lieu sûr!), petites tables en bois, nappes à carreaux, buffets gourmands (charcuterie/cochonnailles, viande froide, ronde de fromages, farandole de desserts, …), on y fait ripaille joyeusement. Et très vite, le charme indéfinissable et très « français » des lieux s’installe : les regards s’échangent, les sourires se font complices, les bouchons sautent, les assiettes défilent, les conversations s’animent entre voisins de tables, ..et c’est déjà l’heure des cafés de fin de repas.

En digne héritier des cabarets d’humoriste, après les plaisirs de la table, place à l’humour ! La formule reste intacte depuis 46 ans :  un premier spectacle à 21h et un deuxième à 22h30. Et en un demi-siècle, le lieu a vu débuter beaucoup de talents, comme Michel Blanc, Sylvie Joly, Paul Préboist, Pascal Légitimus, Gérald Dahan, Jean Dujardin, Stéphane Guillon, entre autres…qui y ont fait leurs premières armes. Les affichent dédicacées par les artistes (amis de la Maison !) accrochées aux murs nous le rappellent.

En ce mois de novembre 2016, c’est l’humoriste/imitatrice/chanteuse/one woman show Trinidad (découverte dans « Et pendant ce temps Simone veille« ) qui assure la première partie de soirée dans « Gardez le sourire », un spectacle « best of » dans lequel elle a regroupé ses meilleurs sketchs et chroniques pour garder la bonne humeur en toutes circonstances. Vous retrouverez la philosophie de Maître Dong son maître spirituel, le bon sens de sa gardienne, et ses parodies de chanson qui sont sa marque de fabrique. Puis place à l’imitateur Dany Mauro qui se glisse à partir de 22h30 dans la peau des stars du show bizz et de la politique (Nicolas Sarkozy, François Hollande, Nicolas Hulot, Jean-Claude Van Damme, Renaud, Carla Bruni, …). Textes incisifs, rythme effréné, vrai improvisateur, …Un régal et une soirée absolument réjouissante ! Si vous ne connaissez pas encore ce lieu, allez le découvrir…vous passerez (vraiment) un excellent moment. 

Signé Elisabeth 

LE PETIT CASINO – CAFÉ THÉÂTRE

17 rue Chapon, 75003 Paris (Metro Réaumur Sébastopol)

Ouvert 7 jours sur 7 

Réservations uniquement par téléphone au 01 42 78 36 50

Actuellement Trinidad (http://www.trinidad-g.com/) et Dany Mauro (http://www.danymauro.com/)

trinidad-25-aout-1jpm_9520trinidad-24-aout-5